Cuisine

Entre carnivore et vegan, il y a quoi ?

2mepo_plante_vegan_carnivore2

Cela fait quelques temps que je me pose la question. Je vous explique. Brigitte Bardot junior, j’ai toujours aimé les animaux et toujours été sensible à leur cause, encore plus depuis que je vis entourée de bébé chat et bébé lapin. (vous aurez d’ailleurs surement droit à un article dessus mais ne nous éparpillons pas) Mais voilà : j’aime la viande, pour ne pas dire que c’est presque la base de mon alimentation. Un jour je finirai probablement végane mais pour l’instant c’est vraiment trop dur. Sauf qu’après avoir vu moultes vidéos, articles, témoignages et j’en passe sur la condition des animaux dans les abattoirs et pire encore dans l’industrie laitière, j’ai eu un pincement au cœur et j’ai pris une résolution : je ne veux pas participer à ça. Je n’ai pas la prétention de dire que ça va changer les choses, que ma consommation va impacter sur l’industrie de la viande, mais je pense que l’on peut tous faire quelque chose à petite échelle, ne serais ce que pour être en accord avec ses principes. Ce qui me dérange le plus, ce n’est pas de manger des animaux – pour l’instant – mais c’est leur condition, la maltraitance qu’on leur inflige avant qu’ils finissent dans nos assiettes. Eh oui, on n’a a pas vraiment envie de le savoir mais la réalité est loin de l’image de la grand mère qui se lève le matin, enfile sa petite laine et sors récolter les œufs de ses poules élevées en plein air et traire sa vache au doux nom de marguerite. Inutile de vous dire comment sont réellement traités les animaux, je pense qu’on le sait tous maintenant et cet article n’a pas pour but de vous culpabiliser ni vous dégoûter (et puis si jamais il y a Google). En plus de ça, maintenant que j’étudie la communication et que je m’intéresse au marketing, je me rend compte des moyens utilisés pour nous faire miroiter cette image et ça me déplaît très fortement. Donc, après avoir longuement réfléchi et fait mes petites recherches, je voulais partager avec vous cette nouvelle résolution et surtout les moyens de manger plus « responsable ».

Parce que oui, pour les personnes qui ont envie de manger de la viande sans forcément participer à ce qui s’apparente à de la torture, il y a peu d’alternatives mais il y en a. Je vais donc vous faire part des moyens que j’ai trouvés et si vous en avez, n’hésitez pas à les partager.

Les œufs, le poulet.

J’ai vu quelque part que quand le marquage des œufs commence par le chiffre 1, les poules ont été élevées en plein air. Cela veut évidemment tout et rien dire, on n’ a pas plus de précisions que ça sur leurs conditions de vie et comme les chiffres, les normes et tout le tintouin ça ne me parle pas trop, j’ai décidé d’aller les voir par moi même ces petites poulettes directement à la source, soit dans une ferme. A ma grande surprise il y en a même proche de toutes les grandes villes. (moi qui pensait devoir aller au fin fond du tr…. du monde me voilà rassurée). Si vraiment on a une flemme insurmontable, pas de panique ils sont souvent présents sur les marchés il suffit de faire ses propres petites recherches et de régler le réveil un peu plus tôt le week-end. Pour les pointilleuses, il existe des fermes 2.0. Mais qu’est ce donc encore que cela ?! Ladies and Gentleman, certaines fermes ont installé… attention… suspens… des caméras pour que l’on puisse voir en temps réel comment sont élevés ces petits bipèdes. Ça vous en bouche un coin là hein on est loin du cliché du campagnard bien…. campagnard quoi.
Pour le poulet, ce sont souvent les mêmes éleveurs que pour les œufs. Mon Dieu il faut que quelqu’un trouve la recette du KFC.

Le lait

Je n’ai jamais été une grande consommatrice de produits laitiers mais malheureusement on en a besoin pour faire des gâteaux. Et là c’est une autre histoire. C’est difficile de manger plus responsable en matière de produits laitiers quand on sait comment c’est fait donc j’ai cherché des alternatives. Il y a pour ça une multitude de laits végétaux, je ne les ai pas tous goûtés mais celui que je garde en tête de liste est le lait de riz. Il a un petit goût sucré tout doux. A vrai dire, je pourrai le boire tout seul alors que le lait de vache hors de question. Berk berk. Après vous avez bien sûr le lait d’amande, le lait de soja, le lait d’avoine etc… Généralement ils sont beaucoup plus digestes. Et le beurre dans tout ça ? On peut le remplacer dans les pâtisseries par de la banane (si si), du beurre de cacahuète ou encore du lait de coco.

 

Voilà, vous avez quelques alternatives aux produits de la grande distribution. Pour ce qui est de la viande rouge, pour l’instant je n’ai pas vraiment trouvé de solution mais ça va venir  et je ne manquerai pas de vous en faire part. Des bisous !

0
Marion
Marion
Étudiante en communication sans futur fixe, j'aime la forme des ananas, la couleur des cocktails et vivre là ou il y a des palmiers. À la recherche d' originalité partout et tout le temps, je n'aime pas causer du coup j'écris pour partager mes découvertes en tout genre. Sinon, j'aspire à conquérir le monde.

4 Comments

  • Salut !

    Je fais actuellement face au même dilemme et devenir vegan est un peu difficile pour moi…
    J’ai trouvé une solution qui pour l’instant me convient. J’ai trouvé une ferme non loin de chez ma mère dans le trou … du monde ^^ J’ai visité cette ferme et ça a été une révélation les animaux sont extrêmement bien traités là bas, ils sont en pleine air avec beaucoup d’espace, ça fait plaisir de voir qu’il y a encore des gens qui s’occupent correctement des animaux. Bref… Depuis j’achète là bas mes œufs, mon fromage et parfois même des faisselles, ils proposent même de la viande de bœuf et de poulet, c’est le top !
    Et le mieux dans tout ça, c’est le prix ! J’achète directement à la ferme donc pas d’intermédiaires et donc un prix plus bas, c’est parfait !

    Pour commencer à manger de manière plus responsable je pense que c’est une bonne solution !

    • Eh bien je suis contente de ne pas’être la seule à aller dans une ferme ahah ! C’est vrai que c’est une bonne solution, moins pratique que d’aller au supermarché c’est sur mais tellement plus sympas, ethique et moins cher. J’ai eu du mal en revanche à trouver une ferme qui fait de tout, tu as bien de la chance.
      Pour finir, je n’ai qu’un mot à dire, vive les fermiers!

  • Moi je n’aime pas particulièrement les animaux mais je suis totalement d’accord avec toi pour la maltraitance. Je te conseille le livre « Faut-il manger les animaux ? ». Il m’a énormément fait réfléchir, sans être donneur de leçons. Et cela fait maintenant plus d’un mois que je ne mange plus du tout de viande (pour le poisson c’est plus dur alors que leurs conditions d’exploitation sont aussi assez horribles). Bon courage dans ta démarche, c’est pas facile, mais je suis convaincue que ça vaut vraiment le coup.

    • Félicitation déjà, j’imagine que les premiers mois doivent être les plus durs ! Merci pour le livre, je ne connaissais pas du tout, je le lirai à l’occasion qui sait il me fera peut être évoluer encore un peu. Merci et bon courage à toi aussi !

Leave a Comment